Dragons rpg

Bienvenue sur RoD, forum rpg basé sur les films et la série Dragons de Dreamworks !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une dragonne sauvage au village

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amaryllis

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 22
Localisation : dans ton dos

Fiche de personnage
Espèce: aile de la mort
Je suis: Dragon sauvage
Partenaire: personne, snif

MessageSujet: Une dragonne sauvage au village   Dim 26 Juin - 12:35

Après une bonne heure à voler dans les cieux, le village offre ses lumières qui percent l’obscurité de la nuit. Sur mon dos, une humaine rencontrée le jour même, à l’opposé de l’île sur une plage. Nous avions passés l’après-midi ensemble par une rencontre en pur hasard. Jamais Quand je pense que c’est partie d’une de mes farces, continué sur des jeux et finis par un début d’attachement, enfin pour ma part. J’apprécie beaucoup ce bipède pour ce que j’ai pu voir d’elle. Et je pense qu’elle m’apprécie aussi, sinon elle n’aurait pas acceptée de monter sur mon dos, alors que je suis une dragonne de la Nature et pas du tout une dragonne du regroupement d’humain.

Je survole un peu la place et finis par trouver un bon endroit pour me poser, en silence et avec souplesse. Je m’abaisse un peu et la laisse descendre de mon dos. Elle a toujours sa sacoche apparemment, et je peux sentir l’odeur de la truite que je lui avais offerte il y a quelques heures s’en échapper. Je me remets bien et me secoue un peu, étire mes ailes fatiguées et baille en ouvrant bien la gueule.

Cette journée riche en course et en pêche, en plus de ce vol d’une heure, m’a vidé de mon énergie. Je ne peux pas rester ici, pas entourée d’humains. Je la regarde une dernière fois en la reniflant gentiment, afin de me souvenir d’elle et ne jamais la confondre avec aucun autre humain. Un parfum de terre fraiche de la forêt et de fleurs sauvage, une crinière brune foncée et un regard courageux, le tout avec une voix posée et gentille. Impossible de louper cela.

Je veux marcher mais mes pattes ne me tiennent pas bien, je tremble de fatigue. Je soupire et tente de trouver le courage d’au moins sortir de village… difficile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keelan

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 27/05/2016

Fiche de personnage
Espèce: Humain
Je suis: Viking
Partenaire: Aucun

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Dim 26 Juin - 17:29


Lorsque la dragonne se posa à la lisière de la forêt, à quelques mètres à peine du village, Keelan comprit que leur balade venait de prendre fin. Elles avaient volé toutes les deux pendant longtemps, et la nuit était complètement tombée désormais. Mais, grâce à la lueur des torches et des feux qui venaient du village, leur environnement était encore parfaitement visible.

La jeune fille descendit doucement de sa monture sauvage, et passa la main le long de son cou pour la caresser.
"C'était magnifique... Merci beaucoup..."

Elle marcha jusqu'à la tête de la dragonne qu'elle prit très lentement entre ses deux mains, et posa son front entre ses deux narines, contre la corne nasale du reptile.
"Je suis heureuse de t'avoir rencontrée."

Secrètement, Keelan espérait que la dragonne ne parte pas trop loin, ou du moins reste sur l'île pour la revoir. Une rencontre comme ça, c'était rare, et la jeune viking allait garder très précieusement le souvenir de cette journée peu commune.

L'Aile de la Mort en face d'elle fit mine de repartir vers la forêt, et Keelan tenta d'ignorer le pincement qu'elle avait au coeur. La voir ainsi s'en aller, toute seule dans l'obscurité... Surtout qu'elle semblait peiner, Keean espérait que c'était elle qui imaginait les tremblements qui secouaient légèrement le dragon.
"Attends..."

Keelan revint à sa hauteur.
"Viens... Viens dormir chez moi ? Il y a de la place..."

L'idée, complètement folle, d’abriter un dragon sauvage rencontré seulement le jour même chez soi, venait d'éclore dans son esprit. et Keelan, pourtant jeune fille plutôt rationnelle, sentait au fond d'elle que c'était une bonne idée. Elle avait un assez petit salon, mais qui avait assez de place pour un dragon de taille moyenne au coin du feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryllis

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 22
Localisation : dans ton dos

Fiche de personnage
Espèce: aile de la mort
Je suis: Dragon sauvage
Partenaire: personne, snif

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Dim 26 Juin - 19:24

Elle m’avait offert une caresse le long de mon cou écailleux en descendant qui m’a fait soupirer de plaisir.

– c’était magnifique… Merci beaucoup
– de rien, c’était un plaisir

Sa tête c’était ensuite posée contre ma corne de devant, je m’étais figé un instant. Mais avait vite compris l’intention de gentillesse et doucement, j’ai ronronné.

– Je suis heureuse de t’avoir rencontrée
– si tu savais à quel point je pense la même chose… mais je dois y aller, petite humaine

C’est la que j’avais commencé mon avancée vers la forêt, m’éloigner du village qui, je le sais, n’accepte pas facilement tout les dragons de la Nature. Je suis stoppée par l’humaine qui revient vers moi. Je m’arrête, secoue un peu mon corps pour faire s’échapper la fatigue grandissante, et la regarde. Pourquoi m’arrête-t-elle ?

– Viens… Viens dormir chez moi ? Il y a de la place…

Je penche la tête sur le côté, ne comprenant pas vraiment ce qu’elle dit. Je ne saisis pas encore tout les mots humains, car je ne les fréquente pas beaucoup, voir rarement. J’apprends vite pourtant, mais j’ai encore besoin d’entrainement. « Chez moi » je crois que c’est pour dire le lieu où ils dorment. Elle veut venir dormir à ma tanière ? Dans « chez moi » ? Je souffle par les naseaux et la regarde, n’ayant pas bien saisit ce qu’elle veut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keelan

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 27/05/2016

Fiche de personnage
Espèce: Humain
Je suis: Viking
Partenaire: Aucun

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Dim 26 Juin - 23:32



Elle n'avait probablement pas compris ce que venait de lui proposer la jeune fille, car la dragonne aux écailles rouges pencha la tête sur le côté en signe d'incompréhension.

Keelan se gratta un instant le menton, se demandant comment elle allait bien pouvoir faire passer ses intentions à la femelle sauvage. Se concentrant pour réfléchir, elle tourna autour d'une pierre plate pendant quelques secondes, avant de retenter sa chance au près de sa camarade de vol.
"Toi et moi..."

Elle les désigna toutes les deux de l'index, à tour de rôle. Elle voulait vraiment lui montrer qu'elle ne l'abandonnait pas toute seule.
"Nous allons dormir..."

Joignant ses deux mains entre elles, paume contre paume, elle les glissa sous sa joue et pencha la tête sur le côté en fermant les yeux pendant quelques instants, avant de poursuivre avec la fin de sa phrase :
"Chez moi."

Et là c'était la partie la plus difficile à mimer. Keelan se pointa simultanément d'un index contre le haut de son torse, et désigna une maison dans le village. Sa hutte était plus loin que celle qu'elle venait de désigner, mais à peine. Elle n'était juste pas visible d'ici, car elle était plutôt vers la côte, à côté des hangars à dragons, face à la mer. L'avantage, c'était qu'il y avait encore relativement peu de maisons habitées dans ce coin du village, plutôt dédiés aux dragons et à leur confort.

Seules quelques maisons, qui étaient surtout pour les rare touristes qui venaient l'été, rejoignaient celle de Keelan dans cette zone, et la jeune fille l'habitait toute l'année depuis qu'elle s'était installée ici.
"D'accord ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryllis

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 22
Localisation : dans ton dos

Fiche de personnage
Espèce: aile de la mort
Je suis: Dragon sauvage
Partenaire: personne, snif

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Lun 27 Juin - 11:21

Je la regarde tourner autour d’une pierre, ne comprenant décidément rien du tout. Pourquoi elle fait ça ? C’est un rituel d’au revoir humain ? Ha non, je suis bête ! Elle réfléchit. Je roule des yeux : la fatigue me faire penser des bêtises. Elle refait face à moi.

– Toi et moi

Elle fait des gestes des mains pour nous montrer mutuellement.

– … Nous allons dormir…

Elle fat un drôle de geste, en fermant les yeux. Je comprends le mot dormir et ce geste confirme.

– Chez moi.

Et elle pointe du doigt les bâtisses des humains de son clan. Mais c’est bien sûr ! Elle m’invite dans son nid ! Je secoue la tête et baisse les yeux, honteuse de ne as avoir compris cela plus tôt. Puis je redresse le regard et réfléchis.

Cette humaine est prête à partager son nid avec moi… Je ne sais pas trop si je doigt accepter, mais elle semble si sincère. Cela pourrait être un piège pour me capturer facilement ou pire pour me tuer. J’en ai déjà vu, des humains transpercer les écailles d’un dragon des Eaux qui crache de l’eau bouillante hors de sa gueule… « ébouillantueur » qu’ils le nomment … Afin d’avoir sa peau et ses organes, sans parler des os. Je frisonne en y repensant. Mais je dois revenir à l’instant présent.

Elle est sincère, gentille, franche. Je lis dans son regard de la confiance et elle semble aussi un peu perturber de sa propre proposition.

– D’accord ?

Je regarde en direction de la forêt, marche un pas, mais la douleur de la fatigue se ressent dans tout mon corps. Je ne suis pas faîte pour les longs vols, plus pour les longues courses. Je finis par abdiquer. Je décide de prendre le risque et de lui faire confiance. Je frotte mes naseau sur sa joue et fais demi-tour, doucement, et avance vers le village en y allant avec lenteur afin de ne pas tomber ni trébucher. Aller, plus que quelques mètres et je pourrai me reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keelan

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 27/05/2016

Fiche de personnage
Espèce: Humain
Je suis: Viking
Partenaire: Aucun

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Lun 27 Juin - 12:33


La dragonne sembla comprendre son message à la deuxième tentative. Soulagée, Keelan attendit la réaction du reptile, qui semblait mentalement peser le pour et le contre.

Elle pouvait parfaitement comprendre ses réticences. Après tout, elles ne se connaissaient que depuis quelques heures, et rien ne garantissait à la dragonne qu'elle serait en sécurité. Il fallait qu'elle ait confiance en l'humain qu'elle était, et pour un dragon sauvage, ce n'était pas la chose la plus facile ou même logique à faire.

Aussi, Keelan ne savait pas du tout quel serait la réponse de l'Aile de la Mort. Car même si elle était sauvage, elle semblait néanmoins curieuse. Et puis, la fatigue étant, elle pourrait céder à l'idée d'un foyer à proximité, mais néanmoins inconnu.

D'un frottement de naseaux sur sa joue, la dragonne lui fit savoir sa décision. La jeune fille eut un sourire enthousiaste, ravie de la confiance qu'elle lui accordait.
"Suis-moi, ce n'est pas loin."

Elle marcha aux côtés du reptile rouge, s'adaptant à son pas lent et erratique. La jeune femelle semblait vraiment fatiguée, elle ne tiendrait plus très longtemps debout.
"Encore un effort, elle est droit devant maintenant..."

Ces minutes paraissaient longues. Keelan ne voulait croiser personne, car même si tous les dragons étaient les bienvenus ici, les vikings étaient un peu vigilents avec les nouvelles têtes reptiliennes, et la jeune fille voulait éviter les questions pour ce soir. Et puis, elle ne voulait pas mettre en stress son amie, qui n'était pas au meilleur de sa forme.

Finalement, elles eurent de la chance, car elles arrivèrent devant l'habitation de Keelan sans croiser personne. La jeune fille s'avança devant la dragonne pour ouvrir la porte en grand, histoire qu'elle voit l'intégralité de sa demeure avant d'y entrer.
"C'est chez moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryllis

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 22
Localisation : dans ton dos

Fiche de personnage
Espèce: aile de la mort
Je suis: Dragon sauvage
Partenaire: personne, snif

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Lun 27 Juin - 13:41

Après quelques instants de marche lente et un peu tremblante, nous arrivons près de son nie. C'est près de l'eau, et d'une énorme bâtisse. Je ne prête pas plus attention que cela, ma fatigue l'emportant sur ma curiosité. Elle ouvre grand la porte, j'entre en silence et en prenant garde et m'allonge ... non, je m'affale ... sur le sol en bois. Quel étrange nie, tout en bois et bien carré, mais il y fais très bon.

De l'une de mes lianes, je viens caresser la joue de l'humaine, dans une intention douce et amicale, puis me pelotonne sur ce bout de sol plus doux qui ressemble à de la fourrure de mouton, ferme les yeux et m'endors rapidement dans un souffle paisible.

- merci beaucoup ...

La dragonne ne ronfle pas, heureusement, et dors des heures durant. Tellement et si bien que lorsque l'humaine s'éveil, la dragonne dort encore, heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keelan

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 27/05/2016

Fiche de personnage
Espèce: Humain
Je suis: Viking
Partenaire: Aucun

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Lun 27 Juin - 16:51



Il y eut quelques instants de vide, où le temps sembla ralentir. La dragonne regarda l'intérieur de l'habitation de Keelan, et lui fit une petite caresse de remerciement avant d'y entrer de et s'allonger au fond du salon, non loin du feu.

Keelan n'avait pas encore refermé la porte derrière elle que l'Aile de la Mort avait déjà fermé les yeux, sans doute déjà bien endormie. Curieusement, elle n'entendit pas de réaction de la part de son Terreur Terrible domestique, Nahualt. Peut-être qu'il dormait déjà ? Il était tard après tout.

Posant son sac dans la cuisine, la jeune fille alla chercher une couverture en peau de bête qu'elle mit délicatement sur le dos de la dragonne pour la couvrir. Puis elle retourna dans la cuisine pour se laver les mains, et sortit la grosse truite que lui avait offert la femelle à écailles, pour la préparer avant qu'elle ne se gâte.

Après quelques coups de couteau, des herbes, et une mise au frais, Keelan alla une dernière fois entretenir le feu pour la nuit, avant de monter les marches en bois qui menaient à sa chambre, à l'étage.

Sa cabane était composée d'un salon au rez-de-chaussé, avec un couloir qui menait soit à la cuisine, soit à la salle de bain / toilettes dans le fond. Contre le mur de gauche, un escalier de bois menait à une sorte de grande mezzanine, qui prenait un peu moins de la moitié en superficie totale de la maison. L'autre moitié était laissée ouverte, laissant une vue sur l'entrée et le salon depuis l'étage qui était sa chambre. Une balustrade rustique en bois massif délimitait la pièce en hauteur du reste de l'espace, où seules les poutres se joignaient, laissant mine de rien un espace ouvert assez conséquent.

Sur son lit, la jeune fille retrouva Nahualt, son petit dragon noir, qui dormait. Se changeant, elle mit son pyjama et réveilla d'une caresse son dragon.
"Bonsoir Nahualt... Nous avons une amie qui dort avec nous pour cette nuit, en bas... Une amie dragon. Je veux que tu restes sage et poli avec elle, c'est d'accord ?"


Le petit dragon bailla et la regarda avec des yeux endormis, hochant la tête pour lui faire plaisir, avant de se rouler en boule de nouveau et de replonger aussi sec dans son sommeil. Keelan eut un sourire amusé, et alla se coucher à son tour, ne tardant pas à le rejoindre dans les bras de Morphée.


La nuit passa très vite, et Keelan, toute contente de retrouver un vrai lit après sa nuit passée dehors, se réveilla le lendemain matin en pleine forme. Elle descendit se laver dans sa salle d'eau, passant au passage devant la dragonne qui dormait toujours, et tâcha de ne pas faire trop de bruit pendant sa toilette.

Une fois propre et habillée, elle alla en cuisine se faire son petit déjeuné, constitués de tartines de confitures, de fromage de brebis, et d'oeufs sur le plat. Nahualt, avait dévalé les escaliers (il adorait de croûter entre deux marches et finir la descente en roulant, plutôt que de voler pour descendre un étage) et s'était assis sous la table, grattant la jambe de sa propriétaire pour lui réclamer son repas du matin.

Engouffrant la fin de sa tartine, Keelan se leva pou prendre la gamelle du petit mâle noir, et la remplit d'un oeuf, et d'un morceau de lapin qui lui restait. Réussissant à poser l'assiette par terre avant que le morfale se jette dessus, la jeune fille en profita pour sortir un saladier, et un mettre une moitié de la truite de la veille dedans, coupée en petits bouts, et assaisonnée de quelques herbes, et mélangée avec des fruits des bois, qu'elle alla poser sur la table basse, à côté de la dragonne qui dormait encore.

Puis elle revint à table, réprimandant Nahualt de faire trop de bruit, avant de poursuivre son propre repas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryllis

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 22
Localisation : dans ton dos

Fiche de personnage
Espèce: aile de la mort
Je suis: Dragon sauvage
Partenaire: personne, snif

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Lun 27 Juin - 17:36

J'ouvre les yeux. Un bruit de chute m'a réveillé. Je vois une silhouette noire filer comme le vent devant moi, secoue un peu la tête, et baille bruyamment. Je ne suis pas dans ma grotte, ma mémoire est floue. Je regarde autour de moi, une odeur délicieuse a emplie la pièce, et mon regard se pose sur un petit dragon surexcité qui mange comme s'il n'avait pas manger depuis trois jour et ... une humaine... l'humaine!

Mes souvenirs me revienne. Je soupire et grogne gentiment à leur attention. Je regarde le petit dragon. Je n'ai absolument jamais vu une telle espèce.

- bonjour à toi. Je m'appelle Amaryllis et toi? Aussi... merci de m’accueillir dans votre nid.

Mon ventre gargouille bruyamment juste après cet échange. Mon regard se pose sur un bol remplie de poisson qui sent merveilleusement bon. Je le prends et le vide dans ma gueule, ravie d'avoir quelque chose d'aussi bon sur la langue, et l'avale. Un bon amuse-gueule, mais je dois sortir pêcher maintenant.

- pardonne moi, mais j'ai as partir pêcher... et après je dois rentrer chez moi

Je me lève, me cogne la tête au plafond, et donc grogne un coup. Je secoue la tête et fais frissonner mes lianes pour les détendre. Ensuite je viens caresser mes naseaux contre la joue de l'humaine suivie d'un coup de langue affectueux pour la remercier chaudement. Enfin, je me retourne afin de m'aventurer hors du nid. Mais je ne peux pas : l'entrée est bouchée. Je regarde l'humaine et lui désigne l'entrée de son nid.

- je dois vraiment y aller, tu pourrai ouvrir?

En plus de ma faim, c'est mes besoins naturels à satisfaire et jamais on ne fais ça dans un nid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keelan

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 27/05/2016

Fiche de personnage
Espèce: Humain
Je suis: Viking
Partenaire: Aucun

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Lun 27 Juin - 23:36



La jeune fille ne se rendit pas compte tout de suite que la dragonne venait de se réveiller. En revanche, elle vit Nahualt finir d'avaler sa gamelle en un temps record, et la pousser avec le nez dans toute la cuisine alors qu'il cherchait à lécher un coin qu'il n'arrivait pas à atteindre.
"Tu en fais un de ces bruits !"

Keelan le réprimanda, mais sans dépatir d'un air enjoué et attendrie. Elle n'arrivait jamais à se fâcher assez fort ou assez longtemps pour être convaincante auprès du petit dragonnet noir, qui se fichait complètement de son autorité, mais d'une force.

Ce dernier d'ailleurs, venait de remarquer le réveille de la dragonne rouge qui venait de l'interpeller. Le Terreur gonfla le torse pour montrer qu'il était le maître de la maison, mais la femelle semblait étonnamment polie et gentille.
"Bonjour à toi. Je m'appelle Amaryllis et toi? Aussi... merci de m’accueillir dans votre nid.
- Je m'appelle Nahualt. Et elle c'est ma maîtresse, Keelan. Mais je suppose que tu la connais déjà... Je suis content si l'endroit te plait."


Il se demanda d'ailleurs si c'était la partenaire de son humaine ? Non, sinon elle lui en aurait parlé. Elle ne lui aurait jamais caché un truc pareil !
"Pardonne moi, mais j'ai à partir pêcher... Et après je dois rentrer chez moi.
- Fais, fais."


Il retourna dans la cuisine, alors qu'Amaryllis s'approchait de la porte. Keelan la vit venir dans la cuisine lui souhaiter bonjour, et certainement la remercier aussi du gîte. Elle en profita pour faire une caresse sur la joue et la corne latérale de la dragonne, heureuse d'avoir pu lui rendre la pareille ; sans elle, Keelan serait toujours dans la forêt.
"Oh, tu es levée ! Tu as bien dormi ?"

Ce n'est qu'après avoir posé la question qu'elle remarqua l'empressement de la jeune femelle à vouloir aller dehors. La femelle semblait plutôt surprise de voir la porte fermée. Bien sûr que ce détail devait l’interpeller, elle n'avait jamais connu de système de porte avant, à l'état sauvage.

Keelan s'empressa de se lever de table pour lui ouvrir et la laisser sortir.
"Je suis très heureuse de t'avoir connue..."
fit-elle sur le pas de la porte. avant de continuer "Tu es la bienvenue ici, viens quand tu veux."


Elle espérait revoir la dragonne un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryllis

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 22
Localisation : dans ton dos

Fiche de personnage
Espèce: aile de la mort
Je suis: Dragon sauvage
Partenaire: personne, snif

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Mar 28 Juin - 10:26

Alors le petit dragon s’appelle Nahualt. Je repense à sa démarche pour venir me voir, il est drôle ce petit dragonnet. Il semble bien fier. Alors comme ça, l’humaine se nomme Keelan. Je saurais m’en rappeller.

- Oh, tu es levée ! Tu as bien dormi ?

Je la regarde et tapote de la tête doucement l’entrée de son nid. Elle s’approche et ouvre en grand ce qui bloque le passage. Je sors avec un petit empressement et l’air frais du matin me fait frissonner. Je m’ébroue un grand coup pour décontracter mes muscles et me tourne une dernière fois vers l’humaine.

- Je suis très heureuse de t'avoir connue...Tu es la bienvenue ici, viens quand tu veux.

Je reste quelques secondes sans bouger, malgré ma faim et mon envie de soulager mon besoin naturel. Cette humaine est spéciale, cette humaine je veux la revoir. Je suis bien avec elle, je la vois comme... une amie. Pourtant je la connais à peine, je dois peut-être exagérer du fait du bon moment qu’on a passé. Oui, je suppose… Mais rien ne m’empêche de venir la revoir après tout. Il y a un sacré brouillard sur les mers aujourd’hui, c’était à prévoir avec le fort soleil de la veille. Je frotte une dernière fois mes naseaux contre sa joue, pour avoir une dernière caresse, et me tourne vers Nahualt.

– prends soin de … Keelan, ton humaine. Elle a un bon cœur, mais je suis sûre que tu le sais déjà. ; Je me tourne vers Keelan ; Je reviendrai, crois-moi.

A ses mots, je prends le chemin du bord de la falaise en marchant, mes écailles activant leurs camouflages au bout de quelques pas. C’est seulement une fois près de la falaise que je me laisse plonger dans le vide, déploie mes ailes, et m’envole en direction de l’étendue marine. Direction la pêche !

Je ne tarde pas à trouver des poissons bien gras nageant un peu en profondeur. Je plonge et en attrape deux d’un coup ! ça ne m’était pas arrivé depuis un bon moment cette prouesse. Je me pose sur une corniche un peu plus loin, de nouveau visible, et engloutit le premier poisson, puis le second. Je m’en prendrai bien un dernier. Je déploie mes ailes et recommence ma pêche. Tient, ici. Je m’apprête à plonger. La seconde qui suit, je fonce vers le ciel mais trop tard. L’ébouillantueur parvient à toucher ma queue de son puissant jet d’eau meurtrier. Je suis déséquilibrer, j’ai terriblement mal, et il me suit de près. J’ai été imprudente de ne pas réactiver mon camouflage, et lui c’était bien préparé. Je me rattrape à la corniche où j’étais et n’y bouge plus. Il rode en dessous de moi, il ne veut pas me lâcher aussi facilement. Je passe un regard sur ma queue… ma pauvre queue… mes écailles sont très abimées, ramollis et sont énormément douloureuse. Je gémis au moindre geste. Je ne dois pas rester là où il m’enverra sûrement un nouveau jet d’eau bouillante une fois le bon angle de vue trouvé. Je commence l’escalade de la falaise et heureusement que je suis agile car sinon je ne serais jamais parvenue à atteindre son sommet. Je m’allonge sur le bord, à l’abri, et attends que la douleur passe. C’est horrible, ça brûle si fort… Je n'ose pas toucher et gémis à chaque pulsation de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keelan

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 27/05/2016

Fiche de personnage
Espèce: Humain
Je suis: Viking
Partenaire: Aucun

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Jeu 30 Juin - 0:29



Keelan la vit attendre un peu, avant de s'en aller en trottinant d'un pas pressé. Alors qu'elle allait refermer la porte et rentrer à l'intérieur, la jeune fille remarqua que Nahualt était aussi sur le pas de la porte, et regardait également l'Aile de la Mort partir en direction de la forêt.
"Qu'est ce qu'elle t'a dit ?"

Car elle avait bien vu les deux dragons communiquer entre eux. De quoi avaient-ils pu parler ? Bien sûre, elle avait dit ça sur un ton amusé qui voulait dire "de toute façon, je ne comprendrais pas", mais le Terreur ne semblait pas l'entendre de cette oreille.
"Aaaaaaaam ! Aaaaam !"

Il s'était fermement capé sur ses pattes, et regardait sa propriétaire droit dans les yeux, de ses pupilles vert pomme ultra-sérieuse.
"Qu'est ce qu'il y a ?"

Keelan n'était pas habituée à ce qu'il fasse de genre de bruits. Etait-il malade ? Elle penchait plutôt sur le fait qu'il veuille lui dire quelque chose. Lui faire passer un message, une information importante. Alors la jeune fille s'accroupit à côté de son petit dragon domestique, et le regarda faire, essayant de comprendre.
"Ham ?"

Nahualt sautilla, sur place, avant de reprendre son air très concentré qui le faisait un peu loucher.
"Arrrrrh ! Arrrrrrh !"

Keelan fronça les soucrils, et se prencha plus près du dragon, comme pour mieux l'entendre.
"Arg ?"

Le petit Terreur terrible gronda et claqua trois fois des dents comme s'il avait froid.
"Aaaaaam ! Arrrrrrh !"

La jeune fille claqua des doigts, comprenant qu'il lui récitait une suite de syllabe. Cependant, le mot ne devait pas être complet, car elle ne savait pas du tout où Nahualt voulait en venir. Ce dernier, qui avait vu que sa maîtresse avait compris ce qu'il essayait de faire, et passa à la suite de l'énigme.
"Iiiiiiilll ! Isssssssssh"

Et il la regarda d'un air tout content, montrant bien qu'il avait fini son mot. Keelan haussa un sourcil, et Nahualt roula des yeux.
"Iiiiiiilll ! Isssssssssh
- C'est bon, laisse moi un peu de temps !"


Keelan le regarda avec des yeux faussement sévères, mais Nahualt n'était pas dupe. Il la connaissait bien, la jeune fille, et savait lorsque son regard disait la vérité ou non. Et là, derrière les apparences que le petit dragon savait contourner, il voyait bien que ses yeux étaient rieurs.

La demoiselle cherchait encore à aligner les syllabes pour former un mot, quelque chose. Mais rien de ce qu'elle trouvait ne lui disait quelque chose. A tout hasard, elle tenta une réponse à voix haute, en regardant son Terreur noir, en espérant que sa réaction lui indique si elle était sur la bonne voix, ou si elle se trompait complètement.
"Aaaam... Arrrh... Iiiil... Isssh... C'est ça ? Amaryllis ? Qu'est-ce que c'est ?"

Nahualt fit un saut sur place, en tournant dans les airs, langue pendante sur le côté, avant de sauter sur Keelan pour lui mordiller le nez et lui lécher la joue.

Puis il la tira pour la remette debout, et la fit avancer de quelques pas pour qu'elle soit dehors, avant se poser sur son épaule et de lui désigner la forêt de la tête, de façon insistante.
"Aaaah, c'est la dragonne ? Elle t'a donné son nom ?"

Le petit mâle noire hocha vigoureusement la tête.
"Hep hep !"

C'était sa façon de d'approuver, sans doute une déformation de "Yep", ou de "Oui", donné par un dragon. Keelan lui caressa affectueusement la tête, et regarda la forêt.
"Je me demande si elle reviendra dans le coin un jour..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryllis

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 22
Localisation : dans ton dos

Fiche de personnage
Espèce: aile de la mort
Je suis: Dragon sauvage
Partenaire: personne, snif

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Jeu 30 Juin - 18:59

Je reste plusieurs minutes sans bouger, au bord de la falaise, priant pour qu’aucun autre dragon qui serait un prédateur potentiel ne me voie aussi vulnérable. Que faire ? Une image me vient en tête… Le visage de l’humaine, souriant et amicale. Oserai-je retourner à son clan, cependant. La douleur de cette brulure me pulse à chaque battement de cœur. Je n’ai pas vraiment le choix, je ne sais pas comment guérir… Je ne vois même pas comment me soulager de cette blessure.

– Je te hais, gros geyser stupide …

Je jette un œil en bas. Il n’est plus là, il a finit par abandonner je suppose, ou alors il a trouvé une autre proie à chasser. Seule je ne pourrai pas survivre, j’ai besoin d’un groupe … C’est vital… Et je le vois bien maintenant. Ma famille me l’avait dit que le choix de partir est difficile à assumer, et j’en fais les frais désormais. Je fronce les sourcils. Je ne me laisserai pas bloquer par une simple douleur ! Aussi forte soit-elle. Je me lève sur les pattes, garde la queue la plus droite possible, et commence à avancer à pas régulier et plutôt rapide. Je me concentre, focus sur mon objectif : retrouver à patte le chemin du nid de l’humaine. Je sers les crocs sous la douleur et retiens mes gémissements. Tout les quinze pas environ je m’arrête quelques secondes pour souffler la douleur accumulée. Petit à petit, les minutes à marcher passant, la douleur continue devient insupportable et je me pose, puis ne bouge plus. Je dois respirer doucement. Avec ma queue endommagée, mon gouvernail de vol donc, impossible pour moi de voler droit et la douleur en serait triplée.

Je reprends la marche de la même manière. Heureusement que j’ai un très bon sens de l’orientation, sinon je ne serais jamais parvenue à le retrouver. Enfin ! Le regroupement d’humain, côté mer. Je renifle le sol à la recherche de l’odeur de mon humaine, facilement reconnaissable. Son parfum est fort près de son nid, c’est normal. Je suis à bout de cette douleur, et me laisse aller contre le sol, devant l’entrée de son nid et lachant un râle, pour lacher par le bruit la douleur de nouveau accumulé. Je remarque alors qu’il y a quelques humains un peu plus loin, mais qui sont bien trop occupés par leurs affaires pour m’avoir entendu. Heureusement d’ailleurs. Je tente un petit appelle.

– Nahualt ? Keelan ? … Pitié, j’ai besoin d’aide…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keelan

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 27/05/2016

Fiche de personnage
Espèce: Humain
Je suis: Viking
Partenaire: Aucun

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Ven 1 Juil - 12:46


Keelan resta encore quelques minutes à observer la forêt d'un air pensif. Cette forêt si semblable à celle qu'elle avait connu durant son enfance, et pourtant tellement différente. Elle se remit à penser à son ami Kuro, l'Ecrevasse avec qui elle avait vécu un temps dans la nature, avant qu'ils ne se fassent séparer par des trappeurs. Qu'était-il devenu, comment allait-il ? Pourrait-elle le revoir un jour.

Avec un soupire nostalgique, la jeune fille retourna à l'intérieur de chez elle, laissant la porte ouverte. Nahualt, lui, s'était assit au soleil, veillant comme un chien de garde miniature. Il aimait bien tout observer de ce qu'il se passait dans le village, tout en ayant l'opportunité de sa cacher chez lui dès qu'une embrouille apparaissait à l'horizon.

Keelan, de son côté, finit son petit déjeuné, tout en rangeant la gamelle en bois de son petit mâle noir, et le saladier qu'elle avait mis à la disposition de l'Aile de la Mort plus tôt. Avec un petit sourire, elle vit que la dragonne avait tout mangé de ce qu'elle lui avait préparé, et cela lui fit plaisir.

Elle sortit dehors pour tirer l'eau du puits, et la ramena dans sa cuisine afin de faire la vaisselle, et de nettoyer les plats, avant d’entamer un brin de ménage, parce qu'avoir une Terreur Terrible à la maison, ça faisait beaucoup de choses à ranger, tellement il crapahutait partout.

Alors qu'elle était en train de remettre à sa place le tapis en peau sur lequel Amaryllis avait dormi la nuit dernière, Nahualt se mit à pousser des grognements, en direction de l'intérieur de la maison. La jeune fille releva la tête, prête à le disputer d'aboyer ainsi sans raison. Mais elle n'en eut pas le temps, car le petit mâle fila à l'intérieur de la maison, et attrapa la boots de Keelan pour la tirer dehors.
"Qu'est ce qu'il y a encore ?"

Ben, elle le sut bien vite. A peine dehors, elle se vit emmener vers la sortie du village, en direction de la forêt... Et revit Amaryllis, qui semblait dans un drôle d'état. Keelan ne vit pas tout de suite les blessures que la dragonne avait sur le corps, mais l'air fatigué et un peu paniqué de cette dernière suffisaient à la mettre en état d'alarme.

Dès qu'elle vit la dragonne, la jeune fille accouru vers elle.
"Qu'est ce qu'il t'es arrivé ? Qu'est ce qu'il y a ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryllis

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 22
Localisation : dans ton dos

Fiche de personnage
Espèce: aile de la mort
Je suis: Dragon sauvage
Partenaire: personne, snif

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Sam 2 Juil - 12:47

Je la vois arriver, enfin, l’humaine, grâce à la terreur terrible qui est partit la chercher.

- Qu'est ce qu'il t'es arrivé ? Qu'est ce qu'il y a ?

Je gémis et me mets un peu de côté pour lui montrer la blessure à ma queue. C’est là que j’ai pu voir que ça avait empiré, en tout cas en apparence. Des écailles sont tombées, ma crête est rabattue sur le côté telle des feuilles mortes, c’est dans un état pitoyable et c’est très irrité. Et ça sur presque la totalité de la queue.  Je m’adresse à Nahualt.

– un dragon des mers… celui qui crache de l’eau brulante comme le feu. Je pêchais et me voilà dans un état douloureux. Petit, comment lui faire comprendre tout ça ?

Je me laisse aller sur le sol, allongée pour moins souffrir, je me refuse à bouger pour le moment. Je sais que certains humains communiquent avec le bruit, mais je ne connais pas ce langage. Une série de bruit plus ou moins long qui désigne des êtres et des objets. Il faudra que je trouve un moyen de l’apprendre, ça me sera très utile… notamment pour des moments comme ça oui. Et encore faut-il tomber sur un humain qui le parle. Je soupire et laisse ma tête contre le sol. Je me casse la tête pour rien, l’important est de soulager cette douleur… de me soigner de cette brulure qui n’est pas légère. Je lance une longue plainte bruyante et lui lance un regard suppliant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keelan

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 27/05/2016

Fiche de personnage
Espèce: Humain
Je suis: Viking
Partenaire: Aucun

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Mer 5 Oct - 12:55


Une fois plus proche de la dragonne, elle vit rapidement les nombreuses blessures qui zébraient le corps écailleux de l'Aile de la Mort. Cette dernière lui désigna sa queue, dans un mouvement que Keelan devina pénible.

L'humaine posa un genou à terre pour observer l'étendue des dégâts, alors que Nahualt s'était rapproché de la femelle pour converser avec elle.
"Un dragon des mers… celui qui crache de l’eau brûlante comme le feu. Je pêchais et me voilà dans un état douloureux. Petit, comment lui faire comprendre tout ça ?"

Le petit dragonnet avait tout d'abord froncé les sourcils devant la nature de la blessure. Puis il gonfla le torse, avec une certaine attitude très fière.
"Bien sûr que je peux le faire !"

Et il retourna vers Keelan, attrapant un pan de son pantalon du bout de ses dents, pour tirer dessus en grognant un peu et espérer attirer l'attention de son humaine.

Keelan tourna la tête vers le Terreur Terrible, qui lâcha instantanément le vêtement, maintenant qu'elle le regardait. Il s'assit, tourna la tête vers la blessure et gronda pour la désigner, avant de planter de nouveau son regard vers dans celui de la viking. Puis il gonfla les joues, et lui postillonna dessus de toutes ses forces.
"Pfffft ! Pfffffffft... Pfffft !"

Il termina son mime en grondant, et en mettant un petit coup de boule dans la dragonne, avant de jauger la compréhension de l'humaine, prêt à devoir répéter le mime si besoin.

Sauf que Keelan avait déjà compris qu'il s'agissait d'un Ebouillantueur ; Il n'y avait pas d'autres dragons qui crachaient de l'eau bouillante, et la blessure était plutôt représentative.

Un pli pensif se forma entre les sourcils de la jeune humaine.
"Ca va prendre du temps à soigner..." annonça-t-elle en regardant soucieusement Amaryllis. "Est-ce que tu me fais confiance ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryllis

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 22
Localisation : dans ton dos

Fiche de personnage
Espèce: aile de la mort
Je suis: Dragon sauvage
Partenaire: personne, snif

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Dim 9 Oct - 9:25

Malgré ma douleur, je ne peux que rire doucement à l'imitation du petit dragon. Je l'aime bien, ce gamin, qui fait son fière et qui joue au mime pour se faire comprendre. Je ne sais pas du tout comment ça se fait, mais l'humaine.... Keelan... a compris son manège. Elle sait écouter et regarder, ne prend pas à la légère son dragon. C'est quelqu'un de bien avec nous. En tout cas, je ne l'ai pas encore vu faire quoi que se soit de mal contre l'un de nous, ni dire du mal. L'humain s'approche de ma blessure, j'évite de bouger. Elle semble réfléchir intensément, puis tourne son regard vers moi.

- ça va prendre du temps à soigner... est-ce que tu me fais confiance?

Je plonge mon regard dans le sien et... c'est la première fois qu'un être humain me regarde comme ça. Elle se soucis réellement de moi. Je ressens son inquiétude pour ma santé. Je repense à se moment sur la plage, notre soirée et notre nuit. Je ne sais pas ce qui c'est passé, mais une chose est sûre, il y a quelque chose qui me pousse à lui porter ma confiance. Je baisse le regard sur le dragonau noir et donne un coup de langue amicale sur le sommet de sa tête.

- merci d'avoir passé le message petit gars.

Puis je viens poser mes naseaux contre ses mains, ronronnant légèrement. Oui, j'ai confiance en elle, elle va me soigner pas ma faire du mal. J'ai besoin d'elle pour me soigner. Cette humaine au cœur de dragon. J'attends une caresse de sa part avant de retirer ma tête et me prépare à me lever au besoin, si jamais on ne doit pas rester ici pour les soins. Après tout j'y connais rien en méthode humaine, juste qu'il ont des zones dans leurs maisons pour faire des choses. Par exemple une zone pour faire de la nourriture, une zone pour la manger, une zone pour dormir. Encore plus stricte que nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keelan

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 27/05/2016

Fiche de personnage
Espèce: Humain
Je suis: Viking
Partenaire: Aucun

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Dim 9 Oct - 21:11


Keelan sourit en voyant son petit terreur terrible se faire débarbouiller la tête par la dragonne, qui venait de lui donner une léchouille bienveillante.

Le petit dragonnet bomba le torse et roula des mécaniques, et répondit à Amaryllis d'un air humble.
"Je n'ai fait que mon devoir."

La jeune dragonne reporta son attention vers l'humaine, et lui fit comprendre qu'elle lui faisait confiance en posant sa large tête de reptile sur ses mains, comme réclamant une caresse. Caresse que Keelan lui donna bien volontiers.

Comme elle vit que la dragonne sauvage amorçait un mouvement pour se relever, Keelan la stoppa d'une main, la paume doucement posée près de son épaule écailleuse.
"Non non non, tu n'as pas besoin de bouger. Je vais apporter ce qu'il faut..."

Keelan ne savait pas trop comment pourrait réagir l'Aile de la mort sous ses soins, et ne voulait pas risquer de la ramener à l'intérieur de chez elle. Il suffisait que la femelle réagisse à un baume qui pique, et sa maison prendrait feu en un rien de temps. Non, c'était plus prudent de s'occuper d'elle dehors.

L'humaine se releva et fixa la dragonne en reculant de quelques pas, lentement.
"Je reviens. Ne bouge pas."

Elle attendit quelques instants pour qu'Amaryllis intègre ce qu'elle venait de dire - ou que Nahualt lui fasse la traduction au besoin - et partit en direction de chez elle prendre un panier en osier, qu'elle remplit rapidement de ce dont elle avait besoin. En même temps, elle faisait mentalement l'inventaire de ce qu'elle avait déjà, et de ce dont elle avait encore besoin. Une brûlure d'Ebouillantueur, ce n'était pas à prendre à la légère.

Après avoir mis une dernière fiole et quelques bandages, et recupéré une bassine en bois et des gourdes d'eau froide, Keelan repartit dehors rejoindre la blessée.



Dernière édition par Keelan le Sam 22 Oct - 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryllis

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 22
Localisation : dans ton dos

Fiche de personnage
Espèce: aile de la mort
Je suis: Dragon sauvage
Partenaire: personne, snif

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Mar 11 Oct - 17:51

elle lève sa main rapidement alors que je me prépare à me lever, je me fige et la fixe. Mais cette main se pose doucement sur le haut de ma patte. Je me rallonge donc à ses mots, calme.

- Non non non, tu n'as pas besoin de bouger. Je vais apporter ce qu'il faut...

Je reste donc sagement au sol, et la regarde s'en aller. Je n'ai pas l'envi de bouger d'ici et suppose qu'elle va revenir avec ses affaires de soins. Le petit nahualt est resté avec moi. Soudain ma blessure me pulse à nouveau, je gémis et plante mes griffes dans le sol par réflexe. J'ai hâte de lui rendre la pareille à ce gros lourdaud des mers! Je m'allonge de tout mon long, tête posée contre le sol, bien sur le ventre. C'est que comme ça que je souffre moins de ma blessure. ça pulse, ça brule, c'est désagréable, ça fait mal. Je ne peut plus bouger ma queue sans avoir l'impression qu'on me l'arrache. Mon regard se pose sur le dragonnet noir... Je ne veux pas l’inquiéter le petit... Je souris.

- ça fais mal... mais j'en ai vu d'autre.

C'est plutôt vrai, vivre seule c'est se risquer à pas mal de choses. Comme lorsque je me suis retrouvée coincé dans une grotte par un cauchemar monstrueux énorme qui voulait me manger. Je m'en suis sortie, pleine de blessures et d'images gravées à jamais dans ma mémoire, mais je suis encore là. Keelan revient alors, mais je ne bouge pas. Je la regarde quand elle s'installe à nouveau près de moi et appréhende un minimum ce qu'elle va me faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keelan

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 27/05/2016

Fiche de personnage
Espèce: Humain
Je suis: Viking
Partenaire: Aucun

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Sam 22 Oct - 12:39


Elle traversa rapidement le village dans l'autre sens, à grandes enjambées. Nahualt n'était pas venu la voir ; la dragonne sauvage était certainement encore là, et le petit terreur terrible devait lui tenir compagnie. Keelan se dirigea vers l'orée de la forêt en direction de l'Aile de la mort. A quelques mètres d'elle, alors qu'elle n'était pas encore dans son champs visuel, la jeune viking s'annonça d'une voix forte et douce, pour ne pas la faire sursauter.
"C'est moi, je suis de retour."

Avec des pas beaucoup plus lents, Keelan franchit ce qu'il restait de distance entre elle et Amaryllis. Elle passa sa main sur la peau écailleuse du dragon, d'un geste qui se voulait rassurant, avant de défaire son sac, et de s'asseoir à côté de sa queue, qui irradiait littéralement de chaleur. Posant la bassine, elle la remplit de l'eau de ses gourdes, avant de soulever délicatement la queue de la dragonne et de la poser doucement dans l'eau.
"On va laisser tremper là-dedans pour fair descendre la température."

Nahualt s'était penché pour voir ce que Keelan faisait, même si ce n'était pas la première fois qu'elle prodiguait des soins à un dragon devant lui. Se tournant vers Amaryllis, le petit mâle noir précisa à l'intention de cette dernière:
"C'est pour que ta queue soit moins chaude et fasse moins mal."

Son humaine se releva, après avoir observer les brûlures sous l'eau claire. Il n'y avait pas de précaution à prendre pour cette démarche ; ce n'était pas quelque chose qui pique ou qui fasse mal, mais qui soulageait directement. Aussi n'avait-elle pas à craindre de réaction brutales de la part de la dragonne.
"Bien, je vais te faire boire quelque chose pour atténuer la douleur."

Elle se rassit au niveau de la tête de la dragonne, et sortit ses fioles de son sac, qu'elle versa et mélangea dans une écuelle en métal. Touillant une dernière fois le tout, Keelan tendit le résultat à la femelle blessée.
"Tiens, bois..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryllis

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 22
Localisation : dans ton dos

Fiche de personnage
Espèce: aile de la mort
Je suis: Dragon sauvage
Partenaire: personne, snif

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Sam 22 Oct - 14:49

Des bruits. Je relève la tête et tourne la tête en direction de ses derniers. La voix douce de l’humaine me rassure et je pose à nouveau la tête contre le sol. Elle s’installe à côté de moi avec tout un tas de truc dans ses sacs. Elle remplie une sorte de gros bac avec de l’eau. Enfin je crois que c’est de l’eau. Elle m’offre une caresse et plonge ma brulure dedans. Je soupire de soulagement. C’est frais, ça fais vraiment du bien.

- On va laisser tremper là-dedans pour faire descendre la température.

Je soulève ma tête du sol pour lui donner un petit coup de langue sur sa joue. Le petit dragon confirme que c’est pour soulager ma douleur. Je lui sourie gentiment.

- merci de m’expliquer, Nahualt

Et la voila qu’elle prend des herbes et des objets dans ses affaires. Elle en mélange certains et me tend une mixture.

-  - tiens, bois…

Je renifle la mixture et éternue sur le côté. Ça sent mauvais, je ne vais quand même pas avaler ça. Et en quoi un truc à boire va soigner ma blessure à la queue ? Ces humains ont une drôle de logique. Un soubresaut me parcours à nouveau. Ça pulse, cette brulure. Et Nahualt semble m’encourager à le boire. Après tout … si elle pense que ça aide… Je finis par me résigner et avale rapidement cette chose. Ha, tiens, si ça sentait mauvais, ça n’avait pas vraiment un mauvais gout. Pas agréable, mais pas aussi mauvais que l’odeur. C’était déjà ça. J’attends alors, sans bouger. Je baille un grand coup. Puis je regarde en direction de ma queue. C’est moche… mes pauvres écailles… Silencieusement, je la regarde faire dans ses soins, et ne bouge pas d’un poil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keelan

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 27/05/2016

Fiche de personnage
Espèce: Humain
Je suis: Viking
Partenaire: Aucun

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Mer 2 Nov - 0:09


Après une longue hésitation, la dragonne sembla se décider, et bu avec prudence le contenu du récipient que lui tendait Keelan. La jeune fille hocha la tête, satisfaite.
"Voilà... Je vais vérifier l'état de ta blessure maintenant.""

Elle reposa ce qu'elle avait dans les mains et se déplaça, toujours à genoux, jusqu'à la queue de la dragonne. L'eau de la bassine avait perdu en clarté, et était un peu plus trouble que tout à l'heure. Délicatement, la jeune fille releva la queue hors de l'eau et la déposa au sol à côté. Elle vida la grosse bassine en bois dans l'herbe, et ouvrit une nouvelle gourde, qu'elle versa juste au dessus de la blessure, pour que l'eau claire ruisselle doucement sur la brûlure, plutôt que de tomber directement dessus.

Une gourde entière y passa.
Puis deux.

Keelan regarda en détail la blessure, et se tourna de nouveau vers Amaryllis.
"Je vais mettre du baume ici. Ça ne pique pas, mais je vais devoir masser, ce ne sera prut être pas agréable. ""

Avait-elle annoncé, en sortant de son sac un gel incolore. Elle le présenta à la dragonne pour qu'elle puisse le renifler si elle voulait, et plongea deux doigts dedans pour commencer à l'appliquer sur la blessure. Puis Keelan fit des petits mouvements circulaires pour masser et faire pénétrer le gel à travers les écailles. Elle refit cela plusieurs fois, pendant de longues minutes durant lesquelles elle fredonnait un chant celtique de chez elle.
"Voilà. Je vais recouvrir pour éviter les infections. Pour garder la blessure bien propre.""

La jeune fille déroula un long pan de tissu brun, qu'elle enroula et noua autour de la queue de l'Aile de la mort, comme un gros pansement.
"Voilà, c'est terminé... Demain matin on refera la même chose... Et si on continue à soigner ta brûlure deux fois par jour, dans une semaine ça aura pratiquement disparu.""
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryllis

avatar


Messages : 67
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 22
Localisation : dans ton dos

Fiche de personnage
Espèce: aile de la mort
Je suis: Dragon sauvage
Partenaire: personne, snif

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Ven 11 Nov - 18:05

tandis qu'elle regarde ma blessure, le liquide que je viens de boire semble agir. Je me sens plus détendu, mais aussi soudainement extrêmement fatiguée. Je souffre moins, je ne la quitte pas des yeux, en ayant toute confiance en elle. De l'eau est versée sur ma blessure, ça me fait beaucoup moins mal que tout à l'heure pour sûre.

- Je vais mettre du baume ici. Ça ne pique pas, mais je vais devoir masser, ce ne sera prut être pas agréable.


Je hoche la tête et ferme les yeux. La fatigue engourdit peu à peu mon corps, mais j'ai encore l'esprit clair. Je renifle la gelée que Keelan me représente, ça sent plutôt bon. Elle applique ce qu'elle appelle "baume" sur ma blessure et je grimace. Je m'efforce de ne pas bouger mais je tressaute parfois, quand la main touche une zone plus sensible, plus douloureuse. Je sers les crocs, je sais qu'elle fait ça pour que j'aille mieux. Puis je tends l'oreille vers elle. Que fait-elle? une petite musique vient d'elle. ho oui, j'ai déjà entendu ce genre de chose. une "chanson". C'est doux, calme, apaisant. Je ronronne doucement et achève de me détendre. Le contacte de ses mains est devenue plus agréable, je ferme les yeux. Je suis à la limite de m'endormir.

- Voilà, c'est terminé...

J'entrouvre les yeux et regarde l'état de ma queue. la gentille petite humaine a mis un tissus autour de ma brulure. Je me demande pourquoi.

- Demain matin on refera la même chose... Et si on continue à soigner ta brûlure deux fois par jour, dans une semaine ça aura pratiquement disparu.


Je pousse un petit gémissement content pour l'inviter à se rapprocher, une fois proche de moi je lui offre un petit coup de langue affectueux sur la joue pour la remercier. Enfin, je ferme les yeux et m'allonge mieux pour m'endormir complétement.

~~~

Quand j'ouvre les yeux, je sens quelque chose à ma queue. ça me fait mal à nouveau, un peu. Je baille et regarde autour de moi. J’aperçois alors du coin de l'oeil le petit dragon noir s'approcher de moi. Je lui souris.

- bonjour Nahualt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keelan

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 27/05/2016

Fiche de personnage
Espèce: Humain
Je suis: Viking
Partenaire: Aucun

MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   Mer 14 Juin - 22:27


Keelan sourit face à la reconnaissance de la dragonne. Elle passa sa main sur le museau de cette dernière, juste derrière ses naseaux et leur corne, et lui gratta quelques écailles du bout des doigts, avec une certaine précaution dans ce geste.
[color:4b17=#forestgreen]"Repose toi bien..."

La jeune fille se leva et s'en alla pour laisser l'Aile de la mort reprendre tranquillement des forces. Elle s'arrêta cependant au bout de quelques mètres, et se retourna en voyant que son Terreur Terrible ne la suivait pas.
[color:4b17=#forestgreen]"Nahualt, tu viens ?"

Le petit dragon noir, qui était resté auprès d'Amaryllis, la regarde avec une pointe d'espièglerie dans les yeux. Keelan pouffa, amusée par le comportement du jeune mâle qu'elle décodait sans problème. Et vu comme il était obstiné, cela ne servait à rien de le forcer à le convaincre de changer d'avis.
[color:4b17=#forestgreen]"D'accord, monte la garde si tu veux... Tu sais où me trouver."

Elle lui fit un clin d'oeil complice et s'en retourna chez elle.

Nahualt lui, sauta sur un tronc d'arbre qui dépassait largement du sol, et se mit à faire le guet, prenant sa mission de garde très à cœur.

Les heures passèrent, et le dragonnet entendit du bruit derrière lui. En se retournant, il vit que la femelle écarlate était en train de se réveillé. Curieux de son état de santé, il descendit lestement de son perchoir pour aller rejoindre cette dernière.
[color:4b17=#darkmagenta]"Bonjour, Nahualt"

Il hôcha la tête.
"Comment te sens-tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une dragonne sauvage au village   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une dragonne sauvage au village
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï[accepté]
» prédateur sanglant "justice sauvage"
» Uruk-Haï sauvage
» Village Hentaï
» creation d'un BB ork sauvage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragons rpg ::  :: Le village :: Les habitations-
Sauter vers: